cailloux n°58 : "je tremble"

Un extrait du Décret des Rienistes de la poésie datant de 1920 .

N'écrivez rien !
Ne lisez rien !
Ne dites rien !
Ne publiez rien !

*
J'avais noté en avance des idées, des choses dont je voulais parler dans cette newsletter. Je remarque que ça ne fonctionne pas, je trouve toujours ces bribes inintéressantes après-coup. J'ai besoin que cet espace reste un espace de spontanéité, où je partage les choses qui semblent se répondre à un moment donné : maintenant.

En ce moment je pense beaucoup grâce au livre À l'écoute du patient de Patrick Casement, psychanalyste britannique, dans lequel il expose non pas seulement des vignettes clinique mais aussi son processus de "supervision interne". C'est le travail effectué par le thérapeute – ici l'analyste – afin de déterminer ses réponses, réactions à ce qui est présenté dans l'espace de la rencontre tout en restant ouvert à l'individualité du patient.

Dans les ouvrages, les vignettes se concentrent souvent sur l'analyse du patient dans une forme de surplomb qui donne l'illusion que le thérapeute est une entité neutre. Ce n'est pas le cas ici. Je suis particulièrement touchée par sa démarche car il n'hésite pas à dévoiler ses doutes, ses erreurs et la façon dont il a tenté d'y remédier. Cette forme d'humilité et de transparence est très formatrice pour moi, alors que je tente pour la première fois de comprendre le type de thérapeute que je souhaite devenir.

Sur la question des appuis théoriques il écrit :

"Si on donne trop d'importance au « livre », alors le choix du livre devient une question cruciale."

Dans son ouvrage, la question cruciale n'est pas la doxa mais toujours la relation. J'en retiens l'importance d'une forme d’ouverture qui me rappelle le tremblement dont parle Édouard Glissant.

"La pensée archipélique est une pensée du tremblement, qui ne s’élance pas d’une seule et impétueuse volée dans une seule et impérieuse direction, elle éclate sur tous les horizons, dans tous les sens, ce qui est l’argument topique du tremblement. […] Le tremblement est la qualité même de ce qui s’oppose à la brutale univoque raide pensée du moi hormis l’autre."

*


Cette newsletter àpeuprèbdomadaire est écrite par Alexia Chandon-Piazza. Elle est née de l'envie de garder une trace de mes lectures et de sortir de l’immédiateté des réseaux.

Si elle vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, à la conseiller, et si elle vous fait réagir, vous pouvez me le faire savoir en y répondant directement depuis votre boîte mail.

Pour s’abonner ou lire les précédents cailloux.